Les mascottes ont été installées en cette fin d’année 2018, avec leurs têtes Smyley, aux expressions fâchées, tristes ou en colère. Elles sont nées d’une participation générale du Conseil Municipal des jeunes de Pagny la ville, après leurs réflexions au sujet de la vitesse de notre village.

L’idée était lancée de participer au concours “Christian Myon” sécurité, organisé par le Conseil Départemental. Cette heureuse initiative a été récompensée par l’obtention du 1er prix de 1500€ pour ce projet en fin d’année 2017.

(En hommage au Conseiller Général, décédé dans un accident de la route, en octobre 2007, le Président du Conseil Départemental a souhaité créer, en 2008, le prix Christian Myon de la sécurité routière)

Ce projet à réaliser nous a pris du temps. Il a fallu faire les dessins, chercher un fournisseur pour acheter les panneaux de 1,20m su 0,60m dans un matériel spécial, une entreprise de la région “Publifil de Losne” pour réaliser l’application des dessins, un ferronnier pour les poteaux et monter les panneaux. Laurent l’employé de la commune aidé du Maire et d’un Conseiller municipal ont positionné et ancré au sol ces panneaux “Mascottes” dans l’espoir de sensibiliser les conducteurs afin de faire ralentir la vitesse dans le village. La gendarmerie est aussi présente de temps à autre, mais malheureusement  ils ne peuvent pas être partout à la fois. Les adultes nous ont un peu aidé à monter ce projet, nous espérons que les chauffeurs de motos, voitures, poids lourds soient sensibilisés et roulent moins vite dans notre village. Nous les remercions à l’avance.

Passage piétons vers la Mairie

Rue des Prés en venant de Charrey sur Saône
Entrée en venant de Lechatelet
Entrée en venant de Labruyère
Grande rue en venant de Pagny le Château

ARTICLE DU JOURNAL “Le bien Public” lors de la remise du prix.

Les incivilités routières, « un problème récurrent » au village

Le projet que les enfants ont présenté au jury consiste à installer des mascottes dans huit points stratégiques du village pour inciter les automobilistes à lever le pied. Chacune des mascottes est représentée par un émoticon (les célèbres visages permettant d‘exprimer des émotions sur les réseaux sociaux). La première mascotte, baptisée Pagny’stop, a d’ailleurs été présentée le soir de la remise des prix (c’était une promesse des jeunes au jury, s’ils étaient donnés gagnants). Elle rend hommage à Christian Myon et sera installée prochainement dans le village. Emmanuelle Boulhelais, adjointe à la mairie de Pagny-la-ville, ne cache pas son étonnement après cette nouvelle distinction : « On ne pensait pas gagner deux fois de suite ». Lors de son discours, Jade, maire du conseil municipal des jeunes, a expliqué pourquoi elle et ses adjoints ont imaginé ce projet : « Nous avons souhaité soulever le thème de l’insécurité routière car notre commune connaît malheureusement un problème récurrent d’incivilités routières. Les rues de notre village sont parfois traversées à toute vitesse par les automobilistes ! Que ce soit à pied, à vélo ou en rollers, on ne se sent pas en sécurité ». Le groupe s’est vu remettre un chèque de 1 500 €, qui lui permettra de mener son projet à bien, mais également d’organiser prochainement une journée pour la prévention routière, lors de laquelle les jeunes élus souhaiteraient faire participer les écoles et des associations de prévention.